Mental Health

Faite du sport et augmenter votre rendement scolaire

Faite du sport et augmenter votre rendement scolaire
Published: 2020-12-15
0/5 Average rating
Please sign in in order to rate the blog.

Intuitivement, la plupart des spécialistes s’en doutaient depuis longtemps. Cependant, des pistes scientifiques tendent désormais à prouver que de faire partie d’une équipe sportive à l’école augmente la probabilité pour les garçons d’avoir de bonnes moyennes générales en classe.

C’est en tout cas le résultat qui se dégage d’une étude menée par Marie-Claude Dubuc, postdoctorante à la faculté de sciences de l’activité physique de l’Université de Sherbrooke au Canada. La chercheuse a suivi pendant 3 ans des jeunes d’une école secondaire de Montréal pour tenter d’identifier le ou les facteurs qui avaient la plus grande influence sur les résultats scolaires.

L’étude met d’abord en lumière le fait que la productivité scolaire diffère chez les filles et les garçons. Pour les filles, le temps passé à regarder la télé ou sur le cellulaire se révèle être l’élément ayant le plus de répercussions sur les résultats scolaires. La scientifique fait toutefois remarquer que ce n’est pas le fait de regarder les écrans qui influence négativement les notes, mais plutôt le temps qui est consacré et ainsi enlevé à d’autres activités.

La réalité des garçons est différente. Bien entendu, le temps dédié aux écrans a une influence qui peut être néfaste dans leur cas aussi, mais madame Dubuc a surtout réalisé que le fait de faire partie d’une équipe sportive à l’école était le premier élément prédicateur d’une bonne moyenne générale dans les notes de garçons.

La post-doctorante estime que de faire partie d’une équipe sportive pour les garçons augmente leur sentiment d’appartenance et les motive pour l’ensemble des tâches de l’école, ce qui se reflète sur leurs notes. Les filles ne semblent pas avoir besoin de cette stimulation et trouvent leur motivation ailleurs.

Encore une fois, l’importance du sport pour les jeunes se confirme, de même que la nocivité potentielle de passer trop de temps devant les ordinateurs et autres écrans.

Dans cette période troublée de COVID, pendant laquelle on demande souvent aux étudiants de rester à la maison, de suivre leurs cours à distance sur d’autres plateformes et qu’on les empêche de pratiquer le sport qui les réunit et les passionne, on peut se demander quels seront les conséquences post pandémiques. Il faut dès maintenant commencer à réfléchir aux moyens de ramener les jeunes à l’activité physique quand ils auront passé tant de temps devant un écran.

Le défi est de taille si on veut aider toute une génération à reprendre de meilleures habitudes de vie, à obtenir de meilleurs résultats scolaires et à devenir des citoyens responsables. Et c’est à nous, professeurs, entraîneurs et spécialistes à relever ce défi!